Placer un pic anti pigeon sur son rebord de fenêtre

Vivre en ville a de nombreux avantages et c'est bien pour cela que les campagnes se sont, au fil de la fin du vingtième siècle, petit à petit vidées de leur population la plus jeune, qui préférait la vie citadine. En ville on trouve en effet plus de commerces, qui ont d'ailleurs souvent des amplitudes horaires d'ouverture plus larges, et qui permettent de pouvoir faire ses courses en rentrant du travail, même s'il est tard. De plus on a tout à portée de main, quand on vit en centre-cille : pharmacies, boulangeries, cafés, traiteurs, supermarchés, boucheries, caves à vin… Mais la vie en ville a aussi ses contraintes.

Venir à bout des nuisibles

Que l'on vive à Paris, à Marseille ou à Lyon, on ressent donc ce même confort de pouvoir consommer plus facilement, mais aussi de pouvoir se déplacer du petit matin à tard le soir grâce aux services de transports en commun. Mais dans chacune de ces trois grandes villes, et ce ne sont pas les seules, on trouve aussi différents nuisibles : cafards, rats, mais aussi pigeons. Pour ces derniers la solution est simple : acheter un pic anti pigeon sur oisipic.fr et le placer là où ils ont l'habitude venir se poser, et de nous gratifier de leurs déjections. Avec ce système ils ne peuvent tout simplement plus se poser, et ils doivent aller ailleurs.

Les rats des villes : un fléau sanitaire

De même il existe dans les sous-sols de certaines grandes villes de grandes populations de rats, qui pullulent loin du regard des hommes, et qui profitent de la nuit pour aller se nourrir de tout ce qu'ils trouvent. Ainsi on les voit parcourir les couloirs de métro, les rues calmes, et en plus de l'horreur que provoquent leur vision, on sait aussi qu'ils sont porteurs de maladies. C'est pour cette raison que les municipalités doivent faire appel à des prestataires pour organiser des dératisations, afin de tenter de les faire disparaître, ou du moins de faire baisser leurs populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *