Santé et sécurité au travail : un concours vidéo pour sensibiliser les jeunes

Depuis huit ans maintenant, l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) organise un concours de vidéos pour les jeunes apprentis. Ainsi, les élèves de l’enseignement général et agricole devront réaliser une courte vidéo, concernant les mesures de sécurité et la santé sur leur lieu de travail.

Les jeunes plus exposés aux accidents de travail

Selon une étude menée par l’INRS, 50 % des accidents de travail en 2017, chez les moins de trente ans, sont survenus lors de la première année d’embauche. Ceci montre clairement que les jeunes sont plus exposés aux risques professionnels, probablement parce qu’ils n’ont pas conscience des dangers qui les entourent sur leur lieu de travail.

C’est pour cela que l’Institut National de Recherche et de Sécurité, en partenariat avec la MSA, organise chaque année le concours « Santé et sécurité au travail : à vous de filmer ». Les élèves ont donc jusqu’au 3 avril 2020 pour publier leur vidéo sur Dailymotion.

Limiter les risques

Sécuriser les lieux de travail est fondamental pour les professionnels. En fonction des domaines, il existe de nombreux matériaux destinés à renforcer la sécurité. Pour limiter les risques d’accident, il est essentiel de faire de la prévention auprès des futurs professionnels.

Ainsi, le concours mis en place par l’INRS est une excellente initiative pour sensibiliser les lycéens et les apprentis. Dans leur mini-film, d’une durée de 30 secondes à 2 minutes, ils devront mettre en avant les procédures et les mesures de prévention des maladies professionnelles et des accidents du travail.

En effet, les risques liés au travail sont divers. Tout d’abord, il existe les risques d’accident sur le lieu de travail. De plus, il ne faut pas oublier les maladies professionnelles qui sont des pathologies déclenchées par le travail en lui-même (gestes à répétition, utilisation de produits chimiques, etc) ou par l’environnement de travail (maladies d’origine psychiques comme la dépression, le burn-out). Ainsi, tout employé, quelque soit son travail, courre des risques plus ou moins prononcés. Il est donc primordial de faire prendre conscience aux employés des risques encourus.

Un tiers des Français négligent leur santé au profit du travail

Selon une étude menée en 2010 par Ipsos, un tiers des Français négligeraient leur bien-être au profit de leur travail et rencontrent des difficultés à affronter les différents aspects de leur vie, en même temps (travail, famille, couple, santé, etc). Pour les individus âgés de 30 à 50 ans, on passe à 50 % de travailleurs qui ont du mal à concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle.

Le contexte économique poussant à une demande de productivité de plus en plus haute, le niveau de stress et la charge de travail ne cessent d’augmenter et les conditions de travail deviennent plus difficiles, pour une majorité de Français. Ainsi, la sensibilisation doit se faire au niveau de la sécurité sur le lieu de travail, mais aussi au niveau de l’employé lui-même, c’est-à-dire qu’il doit prendre davantage soin de sa santé et ne pas faire passer le travail avant s’il veut rester productif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *