3 circonstances dans lesquelles il faut contacter votre médecin de garde

Les urgences médicales ont un gros inconvénient : elles ne préviennent jamais ! Logique. Elles peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée. Au lieu de penser à l’automédication ou de reporter sa consultation, l’idéal est de contacter un médecin de garde. Voici 3 circonstances pour lesquelles le faire.

Après la violente chute d’une personne âgée

Les chutes accidentelles chez les personnes âgées sont fréquentes. Du simple petit bobo en passant par les fractures, voire un décès, une chute d’apparence inoffensive peut avoir de graves conséquences. Pour ne pas laisser planer et en avoir le cœur net, n’hésitez pas à contacter rapidement un professionnel de la santé. Le médecin de garde est capable d’intervenir de jour comme de nuit et peut se présenter à votre domicile dans les plus brefs délais.

A voir aussi : Comment trouver une pharmacie de garde ?

Quand la fièvre chez le nouveau-né persiste

Les nouveau-nés ont des organismes fragiles. Infection bactérienne, maladie infectieuse, infection virale, etc., une fièvre peut être causée par plusieurs facteurs. Lorsque la température du nourrisson est supérieure ou égale à 37,5 °C, il convient de s’inquiéter. La consultation proposée par un médecin de garde reste l’unique solution pour découvrir l’origine du mal. Du diagnostic, vous pourrez opter pour une prise de médicaments ou pour une hospitalisation. Le médecin de garde peut également vous conseiller en vue de réaliser des examens complémentaires.

En cas de gastro-entérite aiguë 

La gastro-entérite est une infection parfois bénigne et passagère, qui peut se présenter sous sa forme la plus aiguë. Diarrhée, vomissements, fièvre, crampes abominables, les symptômes de la « grippe intestinale » ne durent qu’un seul jour, au maximum trois. Au-delà, il convient de consulter rapidement un médecin. Même au bout de quelques heures, il peut arriver que l’affection soit particulièrement virulente. C’est le cas après une intoxication alimentaire par exemple. Votre médecin de garde vous soumettra le bon traitement après avoir réalisé un diagnostic médical complet. Si votre cas l’impose, il organisera un transfert vers un hôpital.

A voir aussi : CBD et THC : comment les différencier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *