Devenir paysagiste Essonne : les infos à connaître

Véritable architecte de l’extérieur et de l’espace vert, le paysagiste Essonne prend en main tout ce qui est travaux d’aménagement ou d’embellissement du jardin. Il collabore avec les particuliers mais aussi les professionnels et les collectivités publiques pour la mise en valeur de l’environnement. Il peut donc s’occuper d’un jardin ou parc privé, d’un lieu public, etc. Que doit-on connaître de ce métier ? 

Description de la profession

Avant toute chose, il est nécessaire de noter que le paysagiste Essonne n’est pas un jardinier. Certes, il a la maîtrise des techniques aratoires du jardinage et a une bonne connaissance des plantes, des végétaux et de tous les éléments qui constituent le jardin.  

Dans le meme genre : Choix de type de revêtement de sol à installer chez soi

Il a comme principal mission la conception et l’aménagement d’un espace vert et cela, selon les indications et consignes décrites par un cahier des charges. Il gère également tout ce qui doit mettre en exergue l’esthétique du lieu en choisissant les plantes, les essences, les matériaux naturels et artificiels qui doivent le constituer. Tout cela est réalisé selon les envies des donneurs d’ordre mais aussi en prenant en compte les contraintes et les différentes caractéristiques particulières du site. 

Pour la réalisation de ses travaux de conception, le paysagiste utilise des outils particuliers notamment des logiciels de DAO ainsi que des dessins, des esquisses et des croquis. Il peut aussi prendre en main l’élaboration des documents administratifs et techniques qui sont indispensables pour mettre en œuvre le projet. Cela peut concerner l’acte d’engagement, le règlement d’appel d’offres, les clauses légales, les plans des réseaux d’irrigation, les plans des terrassements, etc. 

Dans le meme genre : Que faut-il mettre sur sa liste de naissance ?

Outre la réalisation du projet, il est aussi possible de confier à un paysagiste l’enseignement et la recherche concernant l’espace vert. Il peut également donner des conseils divers. 

L’univers du métier d’un paysagiste 

Selon le type de projet qu’il doit gérer, le paysagiste de l’Essonne peut travailler avec d’autres professionnels comme les ingénieurs, les urbanistes, les architectes, etc. Ils étudient ensemble la faisabilité du projet et les différentes manières qui doivent mener à bien sa réalisation compte tenu des contraintes diverses. 

L’architecte de l’espace vert doit aussi collaborer avec des professionnels de la flore et des végétaux comme l’horticulteur ou encore le pépiniériste. Il fait appel aux jardiniers pour faire les travaux. Il peut même travailler avec des professionnels de métier qui viennent d’autres domaines dont l’électricien, le menuisier, etc. 

Les activités d’un paysagiste sont variables au fil de l’année. Outre les saisons qui changent ses rythmes de travail, la nature de l’environnement et ses caractéristiques peuvent aussi changer les donnes à chaque réalisation. 

Les compétences d’un paysagiste ne doit pas se limiter à la conception de plan et réalisation. Il doit aussi avoir une bonne capacité en matière d’entretien d’espace vert. De cette manière, il pourra réaliser les changements qui s’adaptent aux nouveaux besoins ou à la nouvelle tendance. L’objectif de ce professionnel est de faire en sorte que ses créations soient toujours aimées au fil du temps. 

Les qualités nécessaires sont une excellente connaissance du monde végétal, des connaissances mécaniques, un sens de l’initiative et de la minutie et du soin. Mais le paysagiste doit aussi savoir négocier et avoir des connaissances juridiques et administratives souvent nécessaires pour le montage de ses projets 

Quelles sont les qualités requises pour ce travail ?

Comme le travail d’un paysagiste de l’Essonne consiste à aménager un espace vert et faire en sorte qu’il soit beau, il doit alors avoir un sens aigu de l’esthétisme. Il doit avoir la dextérité de réaliser les plans du site selon les besoins du donneur d’ordre et les règles de l’art. Sa capacité d’analyse lui permettra de donner des recommandations ayant comme objectif de créer un site avec des éléments harmonieux. 

Ce professionnel peut travailler seul. Il peut aussi œuvrer pour le compte d’un bureau d’études, d’une société, d’un organisme particulier, d’un établissement de formation, etc. Dans tous les cas, il doit toujours être ouvert et sociable puisqu’il devra toujours côtoyer beaucoup de personnes. 

En outre, une bonne capacité physique est aussi nécessaire. Il doit souvent travailler à l’extérieur pour faire un suivi du chantier. Il pourra faire face à des conditions climatiques hostiles. Il a donc besoin d’être bien solide. 

Quelles sont les formations à suivre pour devenir paysagiste Essonne ?

Le métier de paysagiste dans l’Essonne n’est accessible que par ceux qui ont un baccalauréat au minimum. Après l’obtention de ce diplôme, il est encore possible de poursuivre les études et faire un bac + 2 ou + 3. Ces derniers permettent de décrocher un poste de chef de chantier espaces verts, d’un chef jardinier, d’un conducteur de travaux paysagers ou encore d’un technicien supérieur en bureau d’études. Il est même possible d’être chef d’entreprise en prenant les formations nécessaires en parallèle pour le management, la comptabilité et la gestion humaine. En terminant les 5 années d’étude après le bac, l’apprenti accède au diplôme d’ingénieur du paysage ou de concepteur du paysage. 

Il faut noter cependant que seul le titre de concepteur du paysage est réglementé. Les autres titres comme l’entrepreneur de jardin, le jardinier-paysagiste, etc. ne bénéficient pas de protection légale.

Voici les parcours possibles pour un étudiant qui veut intégrer ce métier :

Avec un niveau bac

  • Bac pro AP – aménagements paysagers 
  • CS constructions paysagères

Avec un niveau bac + 2 

  • BTSA AP – aménagements paysagers

Avec un niveau bac + 3

  • Licence professionnelle en gestion des organisations agricoles et agroalimentaires ;
  • Licence professionnelle en aménagements paysagers : conception gestion entretien ;
  • Bachelor d’assistant paysagiste ;
  • Certificat de spécialisation ou CS :  collaborateur du concepteur paysagiste

Avec un niveau bac + 5

  • Master européen de Paysagiste-Jardinier ;
  • Diplôme d’ingénieur en paysage ;
  • DEP – Diplôme d’Etat de paysagiste. Il faut noter que ce diplôme n’est accessible que par voie de concours interne et externe ou par admission sur titre. 

Ces formations ne sont pas disponibles dans toutes les écoles et institutions du pays. Il y a seulement quelques établissements qui les proposent. Il est alors nécessaire de s’informer à ce sujet avant de faire une inscription.

Laisser un commentaire