Livret A : tout ce qu’il y a à savoir sur ce compte épargne

Livret A : tout ce qu’il y a à savoir sur ce compte épargne

Le livret A est le produit d’épargne le plus utilisé par les contribuables désirant faire fructifier en toute sécurité leurs économies. Il fut élaboré en 1818 par Jules Paul Benjamin Delessert, le fondateur de la Caisse d’épargne. Ce dispositif a été conçu dans le but de pallier la crise financière engendrée par les guerres napoléoniennes. Il est accessible à toute personne (majeure ou mineure).

Les avantages accordés par le livret A

Le livret A possède divers avantages intéressants. Pour commencer, il permet aux épargnants de jouir d’un taux d’intérêt de 0,75 %. À noter que les bénéfices générés par ce produit d’épargne sont totalement exemptés d’IR (impôt sur le revenu) et de prélèvement social. Il offre également aux contribuables la possibilité d’alimenter leur compte à leur rythme et leur moyen. De plus, tous les mouvements effectués sur ce compte (dépôt et retrait) sont gratuits. Enfin, la totalité des fonds détenue par les particuliers sur le livret A peut être retirée à n’importe quel moment.

Comment obtenir un livret A ?

Le livret A est un produit d’épargne que les contribuables peuvent ouvrir dans la banque de leur choix. Pour ce faire, ils doivent juste signer un contrat avec l’établissement bancaire et faire un versement initial de 10 €. Cependant, le contrat doit stipuler les opérations (retrait, virement et versement) autorisées par la banque. En outre, l’établissement bancaire ne peut créer un compte; que s’il a confirmation auprès de l’administration fiscale; ou que le particulier ne possède aucun autre livret A.

Que savoir sur les intérêts du livret A ?

Comme énoncé précédemment, le livret A offre des intérêts à ses détenteurs. Ces bénéfices sont calculés par quinzaine, c’est-à-dire au 15 et à la fin du mois en cours. Pour augmenter le taux de rémunération, les contribuables doivent faire leur dépôt avant le 1er ou le 16 du mois. À titre d’information, tous les 31 décembre; les gains cumulés durant l’année vont s’ajouter au capital pour générer à leur tour des intérêts.

Autres informations à savoir sur le livret A

Le livret A est soumis à certains critères que les particuliers devraient connaître avant d’ouvrir un compte. Pour commencer, ce produit d’épargne possède un plafond de 22 950 € pour les particuliers. De plus, les intéressés ne peuvent avoir qu’un seul et unique livret A. Dans le cas où un épargnant possède plusieurs comptes, il risque de payer une amende et de perdre tous les avantages de son livret A. Il est toutefois à noter que les personnes ayant ouvert un compte avant septembre 1979 peuvent à la fois détenir un livret bleu (l’équivalent du livret A du Crédit Mutuel) et un livret A. Pour finir, le montant minimal de retrait et de dépôt est limité à 10 € (1,5 € pour les comptes créé à la Banque Postale).

Les livrets cumulables avec le livret A

Pour faire fructifier rapidement leurs épargnes, les contribuables peuvent cumuler leur livret A avec d’autres produits tels que le LDDS (livret de développement durable et solidaire), le PEL (plan d’épargne logement), le livret jeune, ou encore le LEP (livret d’épargne populaire).

Le cumul Livret A, LDD, PEL peut donc se révéler judicieux d’autant qu’il impose peu de contraintes (seul le PEL oblige à bloquer les fonds sur une durée minimale). Cette stratégie peut également se révéler gagnante par rapport à l’assurance-vie. Si l’épargnant n’est pas certain de pouvoir bloquer ses fonds plus de 8 ans.
Le livret A et le livret Bleu, il est disponible dans toutes les banques ainsi que les établissements financiers présents en France.En outre, dans ces établissements, il représente à lui tout seul plus des trois quarts des liquidités destinées à l’épargne en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *