Avoir une terre fertile

Comment enrichir sa terre ? Avec quoi enrichir sa terre ? Pourquoi enrichir sa terre ? Toutes ces questions se posent lorsqu’on veut avoir un beau jardin fertile. Théoriquement parlant, on cultive des plantes sur un terrain et on récolte ces plantes ou du moins une partie de ces plantes. Il ne faut quand même pas oublier que les plantes se nourrissent des éléments nutritifs du sol, c’est pour cela que le sol s’appauvrit.

Un sol pauvre, est un sol qui contient très peu d’élément nutritif. Ces éléments sont indispensables à la croissance des plantes. Le sol pauvre manque également d’eau, parce qu’il y a eu une manque d’arrosage. Un sol pauvre peu également être un sol dit caillouteux, c’est à dire un sol où les roches sont énormément présentes. L’intérêt d’enrichir votre terre pauvre, d’avoir une meilleur croissance de vos plantes, fleurs, légumes.

Rendre le sol riche en nutriments

Pour commencer analyser la texture du sol. Si c’est de l’argile, cela veut dire que vous avez une terre lourde car l’argile rend votre terre compacte. Si vous avez une terre entre argile et sable, votre terre est déjà compacte. Si c’est un sol sableux, votre sol sera donc une terre légère, mais tous les moyens pour l’enrichir sont sur http://www.louboutin–pascher.fr.

Le compost est tout simplement un mélange de matière végétal, organique ou animal en décomposition. Il faut fabriquer le compost par soi-même. Le but est de favoriser la décomposition. Il est dans ce cas nécessaire de mélanger chaque déchet nouveau a la couche précédente ce qui permet d’aérer une décomposition plus rapide. Ensuite, vous obtiendrez une terre fertile.

Le fumier est issu des animaux, il est constituer en autre de deux composants qui sont : paille, luzerne, foin, etc. Cela rend la terre moins compact donc améliore la perméabilité de votre sol ce qui permet une meilleure pénétration de l’eau dans votre sol et contribue aussi à rendre le sol plus riche en micro organisme et vers de terre.

Le sol sableux

Le sol sableux est à la fois peu fertile et ne retienne pas l’eau. La culture d’un sol fait de sable uniquement peut également devenir pénible pour la culture des végétaux. Il est à la fois léger et très facile à travailler. Il est sec la plupart du temps, en hiver car l’eau aura tendance à s’écouler et en été où le sol pourra même jusqu’à devenir aride si on ne l’arrose pas.

Le sol sableux est acide, il est donc adapté à la culture de certaines plantes comme les camélias, les rhododendrons, les azalées, les hortensias ou les ajoncs. Lors de la plantation de ces plantes de bruyère, vous pouvez ajouter du compost en le mélangeant avec du sable. Toutefois, l’agapanthe ou la vigne ont l’habitude de se développer dans des terres légères et sableuses.

Pour améliorer un sol sableux, il faut faire un apport régulier en matière organique. Par exemple du compost, du fumier, des algues ou encore du terreau. Il faut aussi ajouter de la terre végétale pour rendre la terre moins légère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *