Droits TV : combien vaut la Ligue 1 ?

La ligue de football professionnel a rendu publique l’information concernant les droits de diffusion de la ligue 1 sur la période de 2020 à 2024. L’objectif visé étant d'atteindre le cap du milliard par saison pour se rapprocher de la ligua, les droits ont été vendus à un prix dépassant l’objectif soit 1, 53 milliard d’euros par saison pour un coût global de 4,613 milliards d’euros.

La distribution des droits

Les infos sur la ligue 1 ont confirmés l’attribution des droits pour une valeur connaissant une hausse de 59, 7 %. En effet, pour la période allant de 2016 à 2020, le coût par saison de la ligue 1 s’élevait à 762 milliards d’euros. La ligue professionnelle de football a dévoilé au grand jour les chaînes qui seront chargées de retransmettre la ligue 1 sur la période allant de 2020 à 2024. Le groupe audiovisuel Mediapro a remporté trois lots (1,2 et 4), le lot n°3 est attribué à beIN Sports, l’opérateur liliad dispose des droits du lot n°6 (VOD) et aucun droit n’a été attribué à Canal+. En ce qui concerne le lot 5 (trophée des champions, multiplex J19-J37-J38, barrages) et le lot 7(magazines lundi, jeudi), la LFP ne les a pas accordés à un groupe.

Le groupe audiovisuel espagnol a par conséquent rempoté le plus grand nombre de lots et, est tenu de créer une chaîne dédiée exclusivement au sport. Il peut également signer des contrats avec d’autres distributeurs pour proposer la chaîne. Ce groupe qui diffuse sur le territoire national comme chaîne international dispose déjà des droits pour diffuser le championnat d’Espagne.

De potentielles sous-licences

D’après certains sites internet, il est probable que certains diffuseurs classiques songent à singer des accords de sous-licences avec les propriétaires majoritaires des droits pour disposer d’une partie des lots. Les détenteurs des droits de la ligue 1 sont autorisés à sous-licencier d’autres diffuseurs.

Cette information a été confirmé par Didier Quillot, directeur général de la ligue professionnelle de football a fait savoir que “Mediapro peut sous-licencier ou pas, c'est à sa discrétion car c'était prévu dans l'appel d'offres“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *