Comment bien gérer le transport dans l’agroalimentaire ?

Le secteur des activités agroalimentaires est un secteur qui, de plus en plus, appelle à l’utilisation des transports. Les marchandises qui y sont produites, marchandises de type denrées alimentaires, ont de plus en plus vocation à être transportée sur des distances de plus en plus importantes. Les marchés sont, désormais, mondiaux. On peut facilement s’en rendre compte en vérifiant la provenance des produits que nous achetons, mais également en regardant les variations des cours de ces marchandises en fonction des surproductions ou, encore, des catastrophes qui peuvent survenir à chaque coin de la planète. Il en découle donc l’importance du transport. Et même si l’on peut faire appel à des professionnels du transport, il demeure important de conserver en têtes quelques règles simples.

Attention à la rupture de la chaîne du froid

Il s’agit là d’un des grands principes de sécurité dans la conservation des denrées surgelées. Un aliment surgelé puis décongelé ne pourra pas être surgelé à nouveau. C’est souvent un point critique dans la production agroalimentaire, un point qu’il ne faut pas, non plus, perdre de vue lors du transport faute de perdre l’intégralité de la cargaison. Pour cela, il faut veiller à utiliser des camions frigorifiques, mais aussi, lors du chargement, à maintenir une température inférieure à -12°c.

Attention à la rupture du principe de marche en avant

Autre grand principe en agroalimentaire, le principe de marche en avant. Au fur et à mesure de la chaîne de production, le risque de contamination augmente. Aussi, il est nécessaire d’éviter que les produits alimentaires ne croisent le chemin d’autres denrées plus jeunes dans ce parcours. La zone de chargement doit donc être réservée uniquement à cette opération, chargement et déchargement ne peuvent être au même endroit.

Le transport l’été

À cause de la chaleur de l’été, il est très compliqué de transporter certains produits lors de cette période. Imaginez, par exemple, le transport de tablettes de chocolat : il y aurait un risque de les voir arriver fondues. Et donc invendables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *